mercredi 3 septembre 2014

Tirer le Diable par la queue...

Tirer le Diable par la queue...  selon WikiMachinTruc ça signifie «travailler dur pour gagner sa vie»...  ce qui est tout à fait approprié pour le sujet de ma chronique…  car si on traduit pour le monde de l’UltraTrail…  ça veut dire il faut travailler fort et en suer un bon coup pour atteindre son objectif ultime traverser la ligne d’arrivée…

Mais dans mon cas je pourrais intituler cette chronique «Comment passer un Ultra w/e sans courir un Ultra»...
Je cours trop et je bois trop de café…  mon cerveau est à spin…  je dois parfois m’arrêter pendant mon training pour prendre des notes pour ne rien oublier, pour vider mon cerveau, pour mettre la switch à off…

J'ai passé le w/e dernier dans le bois...  avec pas de réseau...  encore une fois...  ça devient une habitude…
C'était LE w/e de La Chute du Diable...  cette année les courses étaient sur deux jours...  le samedi deux distances d'Ultra...  le 50km (D+ 1600m) et le 80km (D+ 2600m)...  pour la traduction D+ ça veut dire que ça monte et monte encore…  Et le dimanche il y avait les distances de 1-3-6-10-21km...  tout ça dans le merveilleux et superbe Parc Récréoforestier de St-Mathieu-du-Parc en Mauricie...

Moi je ne courais pas ce w/e...  je devrais plutôt dire que je ne «coursais» pas...  car j'ai tout de même accumulé qq km de Trail...  parce qu’une coureuse, ben ça court…
Dès notre arrivée en Mauricie vendredi midi j’ai senti l’appel de la Trail  on est allé faire 15.5km de TrailRunning dans le Parc de la Mauricie...  les sentiers du Lac Solitaire et Mékinac ont été notre terrain de jeu...  bien contente que mon ami de route nous accompagne pour le w/e...!!!...

Dernier w/e de training avant l'uthc65...
Je porte fièrement mon chandail de loup en tant qu'ambassadrice de la course!!
Trois joyeux lurons...!!!...
Fun Fun Fun

La Chute du Diable...

Alors comme je le mentionnais je ne «coursais» pas... j'ai «bénévolé» sur l'Ultra...  c’est-à-dire que j’étais à un ravito dans le bois…  avant même le levé du jour…  à 5h30 nous étions au montage de notre station…  nous étions au Lac-en-Croix
Notre «set up» au Lac-en-Croix...!!!...  R5 :-)

Vous ête ici



Le délai de livraison est de 3h...
aucune commande de la part des coureurs... :-/

Ahhhh...  c'est un message ça... ;-)


Nous avons eu la chance de voir passer les coureurs du 80km 2 fois…  soit à leur premier passage au 10e km et à leur retour alors qu’ils avaient plus de 70km dans les jambes…  et pour la plupart toujours le sourire  tsé celui de la fierté  de l’accomplissement  du dépassement de soi  ce sourire-là…  pour certains ça allait moins bien que prévu…  et pour d’autres toute une surprise de voir leur positionnement dans le peloton…  alors que certains ont dû quitter la course en cours de route pour diverses raisons…  déjà de prendre la décision de prendre le départ c’est qq chose en soi…

Pour les coureurs du 50km ils nous retrouvaient à leur 40e km de course  ils étaient tout aussi fiers de leur accomplissement…  ce n’est pas un petit 50km  il est costaud  j’en sais quelque chose…  je ne parle pas au travers mon chapeau…  je l’ai fait l’an dernier  (par ici pour lire ma chronique à ce sujet)…
Tu fais quoi quand tu bénévole sur un Ultra…  car entre les passages des coureurs il y avait un long temps mort  la dévoreuse de livres que je suis en avait un entre les mains…  habillé en patate au four…  car il ne faisait pas chaud chaud dans le bois, j’en ai donc profité pour lire  et…  manger n’importe quoi  OMG….  horreur…  je mange rarement des cochonneries…  c’est simple, je n’en achète pas…  mais là si on additionne il y a des chips et des bonbons avec temps à perdre…  ça égal Marly mange n’importe quoi toute la journée…  j’en ai payé le prix avec un estomac tout à l’envers…  ça m’apprendra…  car tsé je suis pas mal intense dans tout…  même dans un sac de chips….  et dire que j’avais prévu le coup…  ben que je pensais…  en me faisant un super lunch avec de la salade de légumineuses…  et tout plein de bonnes choses pour la santé...  «fail»... :-/

Marly la patate au four...  dévoreuse de livres...!!!...


Qq constats de cette journée dans le bois…!!!...
#1  j’ai Ultra adoré l’expérience  savoir que tu fais la différence dans la course des coureurs…  les ravitailler ce n’est pas rien…  c’est essentiel…

#2  c'est Ultra long...  13h dans le bois...

#3  je préfère courir Ultra longtemps...  que de rester assise à attendre…
#4  je vais ultra remercier les bénévoles dans mes ultras...  car je sais ce que ça représente comme travail...  je les remerciais déjà…  mais là je vais vraiment les remercier…  encore plus plus…

#5  c'est Ultra important les bénévoles...  je radote...
#6  la Chute du Diable c’est Ultra sécuritaire...  l’équipe de secouriste et recherche à tous les qq km...  impossible de ne pas se sentir en sécurité…

#7  la Chute du diable c’est une Ultra organisation...:-)

Je l'ai mentionné à 2-3-4-5 reprises à Mario Villemure l'un des Ultra-co-organisateurs...  je ne serai probablement plus Ultra-bénévole...  c’est plate, mais c’est de même…  je vais re-courir un Ultra à La Chute du Diable...  ben quoi...  il me reste encore qq temps pour le confirmer…  mais disons que ça pourrait pas mal figurer à mon calendrier 2015  ne partez pas en peur…  je songe à revisiter le 50km….  et ne me sens pas d’attaque pour le 80km et ses 2600m de D+…

Mais ce n’est pas tout…
Tant qu'à être une Ultra-bénévole...  aussi bien de «bénévoler» un max  et ainsi «bénévoler» également le dimanche…  j'ai donc eu le plaisir d'être la fermeurE du 21km...  pour les néophytes de Trail, le fermeur, ou plutôt la fermeurE dans mon cas...  ça signifi être la coureuse qui reste à la toute fin du peloton afin de s'assurer de ne pas perdre un joueur...  s'assurer que tout le monde va bien...  je devais m’assurer que j'avais toujours 95 coureurs devant moi...  à chaque ravito un décompte était fait par les bénévoles et/ou les secouristes...
Ma phrase fétiche pendant tout le parcours…  dès que je voyais que j’arrivais à un ravito ou à une station de secouristes…  je m’amusais à crier haut et fort…  Fermeuse du 21 à l’horizon  certains se souviendront de cette joyeuse luronne (ben quoi le féminin de joyeux luron c’est ça)…

Vraiment trippant que de fermer la course...  j’ai adoré  je veux le refaire  oui, oui, oui…  et que dire de ma joie de parler dans le CB  fermeuse du 21 à amphithéâtre…  amphithéâtre à l’écoute…  je vous informe qu’on est au sommet, à la jonction des parcours du 6 et des 10-21, tout va bien…  bien reçu…
Et que dire du parcours du 21km...  WoW...  un superbe parcours...  et en plus j'ai eu le temps d'en profiter en gambadant...

C'etst un départ...!!!...
Fermer le 21km ça veut dire passer 4h30 dans le bois...  mais mon temps de course est de 3h...  attendre après le départ pour prendre mon départ mollo...  je suis partie avec Hélène, la gagnante du 80km de la veille…  rien de moins…  mais après 5km ses jambes demandaient du repos, alors c’est seule que j’ai fermé le reste du parcours  fermer ça veut dire attendre dans le bois que des coureuses retardataires me rejoignent...  pour être certaine que je suis la dernière sur le parcours fermer ça veut dire ensuite faire un training par intervalles....  courir un bout...  pause...  courir...  pause...  etc...  pousser la machine car je sais que je vais pouvoir récupérer...



Prendre le temps...
... de prendre le temps...!!!...


Fermer c’est également prendre le temps de jaser dans les ravitos...  avec les bénévoles...  et avec les secouristes...

Parlant de secouristes...  c'est impressionnant d'en voir autant...  de toutes les courses de Trail que j'ai fait, j'en ai jamais vue autant...  on se sent vraiment en sécurité dans la forêt...  ce sont des spécialistes de sauvetage et recherche...  et ils sont tous plus souriants les uns que les autres...  ils trippent autant que nous...


Bref, La Chute du Diable, c’est un must le w/e de la Fête du Travail  une tradition…  un «repeat» dans mon agenda...!!!...


Qui dit long w/e, dit courir…
Et comme c'est le w/e de la Fête du travail...  je profite de mon lundi de congé pour fêter...  une dernière sortie de Trail avant l'uthc...  une petite visite dans les magnifiques Trails de Bromont...

La tête au dessus des nuages...!!!...

Monte...

...et monte encore...

Maintenant on redescend...

Parlant de Bromont... je suis toujours en réflexion pour le Bromont Ultra...  mais je vous reviendrai avec ça…
 

Marly the PINK Run’Her :-)
La course pour moi c’est la VIE…  c’est MA vie… :-)


1 commentaire:

  1. bravo , c'est exactement ça la Chute Du Diable , la plus belle trail pour s,amuser

    RépondreSupprimer