mercredi 25 janvier 2012

Marly se prépare pour l’aventure de sa vie…

C’est bien beau de faire mon inscription pour Trans-Vallée…  mais maintenant je fais quoi pour y arriver…  je dois me préparer…  je dois travailler fort…  comme je vous faisais part dans une chronique précédente…  tsé celle où je parlais de la possibilité de peut-être faire ce méga défi…  j’ai communiqué via FB avec qq TrailRunneurs d’expérience…  j’ai également eu la chance de rencontrer-jaser-courir avec d’autres…  je suis allé voir les temps de l’an dernier…  et je suis à me faire un genre de calendrier/plan d’entraînement…
Je ne suis pas le genre de fille à me mettre la tête dans le sable…  à faire l’autruche comme on dit…  je ne vis pas dans le rêve…  je suis pas mal terre-à-terre…  je regarde la vérité en face…  je ne vous ferai pas de cachette et je ne m’en ferai pas non plus…  ce sera difficile…  ce sera très difficile…  rien de moins…  le training sera difficile par moment…  et cette course de TrailRunning par étape le sera également…
Maintenant, comment faire pour en ressortir pas trop amoché…  pour franchir le fil d’arrivée…  pour m’en sortir sans un DNF (Did Not Finish)…  bon, c’est certain que cette possibilité plane toujours dans toute course…  peu importe la distance et le niveau de difficulté…  car malgré toute la préparation, tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchi, ce n’est pas terminé…  il peut tout arriver…  même à qq mètres de l’arrivée…
Je suis donc à rassembler toute l’information reçue, afin de me concocter un genre de plan d’entraînement…  bon vous savez…  j’en ai déjà parlé…  je ne suis pas ben ben bonne avec les plans…  « Just go with the wind » est pas mal ma devise dans la vie maintenant…  mais là je vais me forcer une coche de plus…  c’est certain qu’en cours de route je ferai des ajustements  je ferai mes expériences  je rencontrerai probablement d’autres coureurs de Trails qui me donneront de précieux conseils…  car c’est un milieu où le partage est très présent…  je vous l’ai dit, j’adore la fraternité qu’il y a au sein de cette communauté…
Voici en gros à quoi vont ressembler mes prochains mois…
(Training + bonne alimentation) – (chocolat-et-autres-cochonneries-de-ce-genre) + (sommeil+repos)  – (alcool) = atteinte de mon podium personnel…  la réussite de mon objectif ultime…  franchir la ligne d’arrivée du Trans-Vallée…  avec fierté…  avec un sentiment d’accomplissement…  je devrai faire des sacrifices…  faire des choix…  pas le choix…
De tous-les-conseils-recommandations-et-partage-d’expérience je retiens plus particulièrement ceci…
Je dois apprendre à mon corps qu’il peut courir fatiguer…  ouin, mais comment je fais ça…  OK, j’ai ma petite idée…  genre faire des trainings back-à-back…  mais voici la réponse plus détaillée que j’ai eue…  au lendemain d'un gros training…  repartir pour qq chose d'encore assez long et difficile…  comme ça, le corps apprend à récupérer et mentalement, tu apprends que même quand tu penses que c'est fini, il reste encore pas mal de jus…  de plus…  inclure dans ces training de fous des trainings de nuits…  là, ton corps apprend que tu peux lui demander non seulement de partir alors qu'il est fatigué, mais en plus, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit !...  OMG…  OK, OK, j’en prends note…  et le ferai…  oufff…
Côté technique…  car Trans-Vallée sera de la Trail technique…  et ça peut parfois devenir décourageant…  l'important, c'est de mettre un pied devant l’autre, peu importe la vitesse…  tant que tu avances, ça va bien, même si tu as l'impression de ramper…  tu avances quand même et c'est seulement ça qui est important….
De plus…  on m’a dit…  que dans ce genre de course…  le mur que je connais en marathon…  et bien, il y en a beaucoup plus qu'un…  mais après le mur, ça peut juste aller mieux...  tu ne sais juste pas combien de temps la mauvaise passe va durer…  mais chose certaine…  ça va passer!!
Le 10k de nuit le 1er jour sera un gros défi pour moi….  courir en Trail et dans le noir…  ben oui j’aurai une « headlamp »…  et probablement plus d’une…  mais courir à l’heure où habituellement je suis presque dans mon lit…  j’ai qq craintes à ce sujet…  et de quelle manière je peux vaincre cette peur…  comment je peux courir confiante le jour « J »…  ou plutôt le soir « J »…  c’est de me pratiquer…  et de me pratiquer encore et encore…
La journée du 35k est surnommée l’interminable…  6 à 8h de Trails…  pour moi ce sera plus près de 8h selon les temps de 2011…  je l’ai dit, je suis réaliste…  c’est toujours mieux d’être prête au pire…  le lendemain un beau 21k m’attendra…  autour de 3h de pur plaisir….  eeeee…  peut-être plus de pure souffrance…
D’ici Trans-Vallée je ferai qq courses…  dont la principale sera le marathon d’Ottawa à la fin mai…  le training et le marathon lui-même, font partie de mon plan pour réussir le défi de ma vie…  pour les autres courses, je verrai au fur et à mesure…  la seule autre à laquelle je suis présentement inscrite, est celle du Trail hivernal du Mont-107 le 17 mars prochain…
XR CrossMax de Salomon
Bon…  c’est beau le training…  mais je vais devoir également regarder tout ce que je devrai prévoir comme équipement…  car vous le savez amis coureurs…  « Ne jamais essayer qq chose de nouveau le jour d’une course »…  c’est une devise…  on entend toujours ça…  c’est aussi vrai en Trails que sur route…  comme c’est une course sur 3 jours…  je devrai donc me procurer une 3e paire de runnings de Trails et m’habituer avec…  c’est pas vrai que je vais repartir le lendemain matin avec mes runnings tout trempés…  à date je regarde les XR CrossMax de Salomon…  des cousins de mes nouveaux SpeedCross 3CS Rose & vert…  il y a aussi les Asics Innov8… des cousins de mes Asics Gel Arctic que j’adore cet hiver…  du côté de Merrell il y a aussi des choses intéressantes…   je regarde également pour un nouveau sac à dos de type Camelback…  je crois que c’est Salomon qui fait ce que je recherche, avec plus de pochettes accessibles, afin de me ravitailler tout en courant…  avoir accès facilement à mes munitions…  du shopping en vue…  du shopping comme j’aime…  car dans la vie de tous les jours je n’aime pas beaucoup magasiner…  mais pour le sport c’est une toute autre affaire…
D’ici là je vais lire sur le sujet, m’informer, écouter, porter attention…  en prendre et en laisser…  me concentrer sur ce qui pourra m’aider…  je vais recevoir tout plein d’encouragements  j’en reçois déjà…  je m’attends aussi à recevoir toutes sortes de commentaires  genre…  « Tu es folle! »…  « Ça n’a pas de sens! »…  « Pourquoi tu fais ça? »…  « Ça va te donner quoi? »…  donc tout pour me motiver et me pousser à montrer à ces gens de quoi je suis capable et que ce n’est pas ça qui va m’arrêter…  de toute façon…  bien honnêtement… des gens comme ça…  qui font ce genre de commentaires…  des gens qui essais de me décourager…  il n’y en a pas beaucoup dans mon entourage…  je devrais dire qu’il n’y en a plus beaucoup…  ils ont été victime d’élimination…  élimination naturelle…  car des grugeurs d’énergie, des négatifs et des gens qui tentent de me mettre des bâtons dans les roues ou de me décourager, je ne leur laisse pas de place dans ma vie…  just to bad…
Encore une fois mes doigts ce sont fait aller sur le clavier…  les mots sont sortis sans le savoir…  mon subconscient a parlé…  je me relis et je fais moi-même des découvertes…  je me suis encore dirigée dans une direction tout à fait « non planifiée » dans les dernières lignes…  mais tabarnouche que ça me fait du bien d’écrire…  ça met de l’ordre dans mes idées…  ça me rappel mes choix, mes priorités…
Vous n’avez donc pas fini de lire mes péripéties…  mes victoires…  mes difficultés…  mes points forts et mes points faibles, tout au long de ma préparation…  je vais partager mes humeurs avec vous…  mais up & down…  car je sais que ce ne sera pas facile…  je m’attends à vivre des moments plus difficiles…  et je m’attends également à vivre des émotions fortes…

Marly :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire