mardi 22 mars 2016

Réflexion matinale

Analogie course et écriture!

Alors que dehors tout est noir, ma page est blanche.

Levée tôt pour me rendre au travail à la course. Je fais mon réchauffement. Je laisse courir mes doigts sur mon clavier.

Courir ou écrire demande de la rigueur. C'est pas mal similaire.

De ce temps-ci j'écris un peu moins à vos yeux... mais j'écris toujours... mais sans le publier. Je fais des essais de texte. Je ne cacherai pas qu'un jour j'aimerais bien écrire une nouvelle ou même un roman… qui sait. J'ai le fil conducteur, l'histoire se dessine tranquillement. Mais il reste énormément de travail d'écriture à faire. Et ça demande du temps et de la rigueur... comme un entraînement pour un ultra... de là peut-être ma difficulté à mener les deux de front, tout en travaillant et avec tous les à-côtés de ma vie.

Faire des choix, c'est ce que je fais de ce temps-ci. Je choisis où je mets mon temps libre.

Je lis beaucoup. J'ai besoin de ce calme que m'apporte la lecture. Je sais, ça en surprend toujours quelques-uns. Comme si calme et moi dans la même phrase ça ne pouvait pas aller!

Je me cherche un peu au niveau de l'écriture. Je cherche mon style. Je ne veux pas seulement rédiger pour mon blogue ou mes chroniques dans le web magazine. Je veux plus. Je veux différent. Je me cherche.

C'est comme la recherche de notre distance parfaite et «pace» parfait à la course. J'imagine que lorsque j'aurai trouvé, je pourrai prendre ma vitesse de croisière. Mon pace marathon «confortable». Et écrire.

Écrire c'est comme la course. Il faut faire un «warmup», se réchauffer, griffonner. Il faut le faire régulièrement. Écrire tout ce qui passe dans notre tête. Parfois on a de belles surprises. On ne sait jamais trop ce qui va en ressortir. Comme quand on part courir. On ne sait pas trop comment ça va aller. Il y a toujours cette petite crainte.

Je dois cesser de me censurer!



Marly ;-)
La course pour moi c’est la VIE… c’est MA vie… :-)


Un kilomètre à la fois… et je poursuis mon chemin, en inspirant sur mon passage.

1 commentaire:

  1. Tu as mis le doigt sur quelque chose de beau, l'analogie entre l'entraînement de course et les exercices d'écriture... Et tu fais bien de respecter les limites de ton temps et de ton énergie! Ça cogite quand même dans ta tête, et ce sera FOU quand ça sortira, en temps et lieu :)

    RépondreSupprimer