mercredi 20 avril 2016

Lucky Seven!!

Courir pour avancer
Courir pour me faire avancer
Courir pour le plaisir
Courir pour moi
Courir


Comme plusieurs le savent, je m’entraîne présentement pour le Marathon d’Ottawa. Dans un peu plus de 5 semaines très exactement, 39 jours au moment d’écrire ces lignes. Je suis un peu tannante avec mon décompte, mais je suis une fille d’objectif, ça m’aide à garder le focus! À 7am dimanche matin le 29 mai je serai sur la ligne de départ!!


Cette fois-ci fois, je considère que je m’y entraîne sérieusement. Bizard à dire, alors que j’en serai à mon 7e marathon. J'ai apprit beaucoup de mes derniers marathons pas très faciles. Un marathon c'est de l'humilité. Tout peut arriver!

Je cours pour le plaisir. Le plaisir de courir. Mais pour y trouver du plaisir le jour du marathon, je dois avoir une certaine structure dans mon entraînement. Je dois accumuler les kilomètres de course.

Je ne vise rien de moins que la satisfaction personnelle pour ce 7e marathon. Le 7e, le «Lucky Seven» comme on dit. Je veux faire un marathon égal, ne pas casser, conserver mon pace (ma vitesse) tout au long des 42,195km à franchir.  Et bien non, je ne vise pas un chrono extraordinaire, mon corps ne veut pas. Ou ma tête. Est-ce important de savoir qui ne veut pas. De toute façon je le cours pour moi et moi seule ce marathon. Mon marathon. Le chrono final ne sera que le reflet du temps de course. Et ne vous dira rien de plus que ça. Il ne vous dira pas comment je l'ai vécu.

Je le fais pour moi. Et pour ça au cours des dernières semaines j’ai été amené à prendre des décisions afin d’y arriver. Tout en respectant mon corps, mes capacités, et ce dont j’ai envie d’accomplir, moi.

J'ai eu à faire des choix, et non pas des sacrifices. J’ai annulé tout plein de sorties prévues. Je n'ai conservé que quelques-unes. J’ai par le fait même abandonné sans le savoir, sans vraiment le vouloir Les Mardis de Marly, car ça n’entrait tout simplement pas au travers la famille, le travail et l’entraînement spécifique en vu de mes objectifs à moi. J’ai conservé ce qui a trait au partage de ma passion, comme mes conférences et les soirées de filles. Mais j’ai publié très peu de textes, comme en fait foi le silence des dernières semaines sur mon blogue. Cependant, vous aurez la chance de lire mon plus récent texte sur «La peur» dans le prochain web magazine Parcourir, en ligne dès le 2 mai prochain. J'ai fait des choix pour moi, en décevant quelques personnes en cours de route, comme à chaque fois dans la vie où l'on prend des décisions ;-)

Et oui, il faut faire des choix pour atteindre nos objectifs. Je dis en conférence, «Tout est possible il suffit d’y croire et de faire les efforts pour y arriver». Et bien j’ai tout simplement mis en pratique ce que je dis. Il faut donner l’exemple qu’on dit!


Je suis très présente sur mon FB, de brefs messages, dont le but premier est de vous motiver, de vous montrer que tout est possible.




Je ne connais pas le résultat de mon prochain marathon, je n’ai pas de boule de crystal. Je sais, par expérience, qu’il faut «respect the distance» dans un marathon et que ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini.

Mon objectif pour Ottawa est dans ma tête à moi. Certains le connaissent. Est-ce si important de le crier sur tous les toits, non. Maintenant je sais qu’un marathon c’est long longtemps, et qu’il peut arriver tout plein de choses. Et peu importe l’issu de ce 7e marathon, je franchirai la ligne d’arrivée avec le sourire de la fierté de l’accomplissement. Et non pas juste le sourire qui dit, enfin c’est terminé. Je ne veux pas souffrir 42,195km, mais je veux courir et vivre ces 42,195km qui séparent la ligne de départ de la ligne d’arrivée

Un kilomètre à la fois...  et je poursuis mon chemin, en inspirant sur mon passage!

Marly ;-)
La course pour moi c'est la vie...  c'est MA vie... :-)

4 commentaires:

  1. Quel bon billet. Je suis en taper week cette semaine et malade. J'ai un marathon samedi à St-Grégoire et cet entraînement fut vraiment difficile. J'ai eu l'influenza, un pneumothorax et tout ça à travers la vie de famille, la job etc. Je me suis inscrite à ce marathon sur un coup de tête! J'avais adoré l'expérience, l'entraînement de mon premier! Je voulais revivre l'expérience en mieux, en améliorant mon temps...Je n'avais pas pensé à la variante hivernale, les enfants malades, moi malade, les élèves malades...bref, j'ai juste hâte de mettre ça derrière moi! J'ai lu votre billet et I will respect the distance with a pace that suits me. Je vais le vivre pour moi et l'objectif, ici est de le vivre dans la sérénité jusqu'à la ligne d'arrivée (ouf, je vais marcher un peu) Pour terminer, j'aimerais savoir la veste rose que vous portez, est-ce la VaporAiress, je m'en cherche une pour mon prochain défi en septembre;) Bonne chance pour Ottawa! Amicalement, Laurence A.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne course aux Érables!!! Un kilomètre à la fois :-)
      Pour ma veste d'hydratation c'est exactement la VaporAiress de Nathan et je l'adore!!!!

      Supprimer