mercredi 3 juin 2015

Et après…

Après Ottawa j’ai fait une pause de course d’une semaine complète…  7 jours  plus ou moins par choix…  plus par respect pour mon corps  je devais reposer mon pied gauche…  celui qui a eu une défaillance au marathon…  et également une pause de sport…  donc pas d’entraînement  à part une mini visite au gym pour faire une séance de musculation le vendredi midi…



Avec un peu de recul…  je dois avouer que je suis très fière de mon temps d'arrêt…  même si la décision a été forcée…  elle était finalement bienvenue cette semaine-là…  bienvenue et  nécessaire…  reculer d’un pas, pour mieux me propulser pour la suite!



Je me dois d’approuver un bon vieux dicton qui dit «notre corps nous parle»…  ce n'est qu’en reprenant mon entraînement, ce lundi, que je me suis rendu compte à quel point j'avais plus d’énergie qu’au cours de mes derniers entraînements avant le marathon.  J'étais donc beaucoup plus fatigué que je ne le croyais...  mon entraînement pré-marathon et le marathon lui-même m'avait tiré du jus.

Ne jamais sous-estimer le pouvoir du repos!!!  Nouvelle leçon apprise ;-)

vous vous demandez ce qu’une hyperactive comme moi peu bien avoir fait de tout ce temps libre…  j'en ai profité pour lire et écrire…  et également pour réfléchir à mes projets futurs...  réfléchir, et non pas tout remettre en question...  non...  mes objectifs demeurent pas mal les mêmes…  mais j’ai pris le temps de voir comment je vais m'y prendre afin de les atteindre ces objectifs…  quel plan d’action j’allais mettre en place…  j’ai eu le temps de réfléchir à ce que je veux améliorer…  et aux objectifs que je veux vraiment atteindre!

J'ai la chance d'avoir dans mon entourage des gens d'exceptions...   des gens qui m'inspirent...  des gens à qui je peux parler de mes tracas de coureuse…  de mes interrogations…  de mes réflexions...  de mes doutes…  et bien entendu de mes objectifs...  et ça c’est important…  ça n’a pas de prix!

Certains d’entre eux ne savent même pas ce que nos petites discussions des dernières semaines peuvent m’avoir apporté… ou ce que leurs écrits peuvent avoir suscité en moi...  c’est comme semer une graine…  ça prend un temps avant qu’il en sorte quelque chose…

En discutant avec un très bon ami à moi…  qui ne court pas, mais qui est toujours de bons conseils…   et cette fois-ci ne fait pas exception…  il m’a posé LA question qu’on doit se poser :  
Penses à ça, en prenant un bon café : nous sommes dans dix ans, au printemps 2025…  tu te souviens de tes dix dernières années, et tu te dis : «Je suis vraiment fière d’avoir fait …»

Après ce temps de réflexion, de la semaine dernière…  entamé lors de mon marathon interminable…  j’en viens à la conclusion que je me dois d'être accompagné pour la suite des choses, pour passer à un autre niveau...  ne vous méprenez pas, je ne vise pas la performance...  mais j'aimerais bien ne pas revivre un Ottawa 2015…  ni même ma fin de l'uthc de l’automne dernier, dans les larmes...  des courses sommes toutes assez difficiles physiquement et mentalement pour moi…

Mon plan de match n’est pas encore établi…  j’ai besoin d’aide pour ça…  j’ai approché deux spécialistes dans leur domaine respectif…  des filles, car je crois beaucoup à la compréhension féminine, sans rancune les boys…  des filles en qui j’ai confiance…  mais sans blague, rien ne dit que dans mon processus d’amélioration, il n’y aura pas de gars…  je ne voulais que vous dérider ;-)

Je veux améliorer ma préparation physique et mentale face à mes objectifs gigantesques…  et j’ai choisi MA kinésiologue pour ses forces en kinésiologie, ses connaissances en course et son côté psychologie…  je suis sûre et certaine qu’elle saura m’accompagner…  ce ne sera pas toujours facile…  mais je me sens prête!  J’aime ça les défis…

Vous vous souvenez peut-être qu’en mars dernier j’ai fait mon évaluation biomécanique de course…  j’ai besoin d’accompagnement, afin de bien progresser et améliorer ma foulée…  pas évident de faire ça seule…  je ne me vois pas courir…  et ça fait aussi quelques fois que j’ai le même genre de blessure…  je dois renforcer certains muscles…  j’imagine…  il y a quelques choses qui cloche…

J’ai comme objectif de devenir une meilleure coureuse, plus forte, plus endurante et avoir une meilleure énergie…  ce côté passera probablement par une révision de mon alimentation.  Je crois beaucoup à la qualité de l’essence qu’on donne à la machine (lire mon corps) pour qu’il soit plus performant…  et avoir l’énergie nécessaire pour accomplir sa tâche (lire les gros défis que je lui demande).

Je dois également travailler à améliorer ma récupération…  et pour cet aspect je vais ajouter des séances de massothérapie à mon programme…  et essayer d'entretenir une relation avec mon «foam roller»...  ça c'est tout un défi...




Je prends donc action pour devenir une meilleure coureuse et courir pendant encore tout plein d’années dans le plaisir!





On est en constante évolution, on apprend toujours!


Marly the PINK Run’Her :-)
La course pour moi c’est la VIE…  c’est MA vie… :-)

1 commentaire:

  1. Ce fût une belle semaine très productive finalement. Bravo pour tes décisions. Aussi la masso, c'est vraiment bien, en plus, drôle de coïncidence, j'ai débuté aujourd'hui un petit article sur ce sujet ! La masso, je m'en sert en prévention de blessure, en guérison et en récupération. Je crois vraiment en ces bienfaits. Bonne chance pour tes objectifs à venir.

    RépondreSupprimer