mercredi 8 juillet 2015

En route vers mon 3e Ultramarathon!

10 jours c’est le temps qu’il reste avant mon prochain ultramarathon…  et je me sens tellement bien et confiante…  je dirais comme jamais…  je n’ai aucune pression…  ni de moi et surtout pas des autres!  The North Face Endurance Challenge Ontario…  There I GO…!!!...



Pour une rare fois je n’ai honnêtement pas d’objectif de temps, autre que de le faire dans le temps réglementaire…  nous avons 10 heures pour franchir toute la distance…  ce qui selon mon expérience est réalisable.


 Je m’attends à quoi…???...  je ne sais pas…  c’est un terrain totalement inconnu qui s’offre à moi…  et je le découvrirai au fil des kilomètres je sais que ce ne sera peut-être pas rose tout le long…  que ce sera difficile mais personne n’a dit qu’un ultra c’était facile de toute façon…  qu’il fera probablement très chaud c’est une course en juillet, alors je m’attends à ça…  qu’il y aura des montées difficiles bien c’est un ultra en trail et qui dit trail dit montagne et montées difficiles…  rien de bien surprenant.

Mais non, je n’ai pas fait autant de kilomètres de course que j’aurais bien voulu faire depuis le marathon d’Ottawa à la fin mai dernier…  la faute à mon bobo à mon pied gauche…  mon fascia plantaire pour ne pas le nommer...  celui-là même que je croyais bien honnêtement guérit au moment de courir le Demi-Marathon du Baluchon le 21 juin dernier…  mais non…  deux jours plus tard, la douleur revenait me hanter…  j’ai été sage…  diminution de course, glace, le sexy bas de Strasbourg, rouler mon pied…  blablabla…  et  là j’en suis venue à l’acupuncture…  ben quoi, je n’ai pas grand-chose à perdre…  et tout à gagner…  je pourrai vous dire au lendemain de mon ultra si cela a aidé.

Malgré mon manque d’entraînement en course…  je suis tout de même confiante, car je m’entraîne pas mal fort depuis Ottawa…  j’ai pris une semaine complète off de tout sport immédiatement après le marathon…  et ensuite une reprise graduelle…  et depuis quelques semaines je me consacre à ça!  Je cours moins, mais je roule plus et je fais beaucoup plus de musculation, incluant de la musculation pour les jambes (ce que je fais rarement habituellement)!

Je m’alimente bien et m’hydrate…  je prends également du repos…  je me sens prête!


Retour sur...

Ceux qui me suivent sur Facebook le savent, j’ai eu un incident à vélo le samedi 4 juillet…  je dis incident, car bien heureusement il n’y a pas trop de conséquences…  je garde le mot accident pour les cas plus graves…  bref, je participas à une cyclosportive…  et le cycliste devant moi à tout bonnement décidé de faire un «Uturn» pour retourner récupérer quelque chose qu’il avait échappé quelques mètres avant…  cependant…  il n’a pas regardé, ni signalé son intention…  quand je l’ai vue faire sa manœuvre j’ai freiné et crié ATTENTIONNNNNN…  mais il était trop tard…  BANGGGGG…  et là mon casque a cogné par terre…  j’ai eu tellement peur…  je me suis mise à crier…  ou plutôt à hurler…  pour m’assurer que j’étais encore vivante…  tout simplement pour ça…  et je l’ai engueulé, je ne vous le cacherai pas…  j’étais sous l’adrénaline, je venais d’avoir la peur de ma vie, la peur pour ma vie…  on me disait de me calmer, mais rien n’y faisait…

Après quelques jours je confirme que je n’ai que quelques contusions…  un genou un peu amoché…  le mal de tête et la douleur au cou sont parti…  il me reste un peu de douleur aux côtes quand je tousse ou éternue…

Et mon Mari (noni) ben lui a plus de dommages…  le dérailleur a rendu l’âme et la roue arrière a eu besoin d’un bon alignement…  une chance que j’ai un bon mécano (en fait j’ai le meileur)!

Mais le plus important…  mon casque…  celui qui m’a sauvé…  oui, oui, il m’a sauvé…  car il a cassé derrière et fendu tout le long sur le côté droit, celui de la collision avec le sol.

Mon maillot de vélo m’a lui aussi protégé…  il est comme brûlé dans le dos…  et mes cuissards mon protégé, car je n’ai qu’un beau gros bleu sur la hanche…  vive les vêtements de vélos moulants qui font bien leur travail…  car ce n’est pas seulement pour le look que les vêtements de vélos sont si «sexy», ça nous protège lors d’une chute.



J’ai eu peur également de compromettre ma saison de course…  mes buts, mes objectifs, mes défis!  Ce pourquoi je m’entraîne si fort…  mais de ce côté, comme je vous le disais, je suis bien confiante, j’ai fait un trail test dès le lendemain!



SVP portez toujours un casque à vélo et sensibiliser les gens autour de vous sur l’importance de cet objet si précieux…  bien oui ça décoiffe, ça peut être chaud, inconfortable...  blablabla…  mais la vie c’est précieux!

Je ne veux pas rester amère, je ne veux pas garder cette peur…  je remonterai très rapidement sur ma monture de route…  pour l’hybride c’est déjà fait…  je ne cacherai pas que je suis un brin plus craintive!



Marly the PINK Run’Her :-)

La course pour moi c’est la VIE…  c’est MA vie… :-)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire