mardi 14 octobre 2014

Bromont Ultra... 25km de plaisir…!!!...

Non je n’y ai pas fait un Ultra au Bromont Ultra…  mais j’ai eu un Ultra plaisir à y courir un 25km ce dimanche…  selon certains coureurs les montres GPS donnent autour de 23km…  et non pas 25km…  «but who realy cares»…  en tout cas certainement pas moi…  je n’étais pas à un ou deux km de plus ou de moins de plaisir…  car c’est par plaisir que je prenais le départ de cette course…  objectif atteint…  une course parfaite… 

Mais je me suis laissé surprendre par moi-même…  «I was supposed to run, not to race»…  il y a une différence entre courir et courser…  mais je me suis surprise à avoir le goût de pousser…  de donner mon max…  alors let’s GO

J’avais encore une fois décidée de prendre le départ avec une montre, mais pour avoir l’heure seulement…  pas de GPS en fonction…  pas de pace…  pas de km indiqué sur le parcours…  je pars à l’aveugle…  le départ est donné à midi bien exactement…  plus d’une centaine de coureurs s’aventurent sur ce parcours…  rapidement j’augmente ma vitesse…  je fais quelques dépassement…  je me sens bien…  pour le début du parcours nous empruntons un chemin de terre où nous avions quelques km à y faire…  combien exactement, je ne le sais pas, je n’ai pas étudié le parcours…  je suis là pour m’amuser…  les coureurs qui m’entourent ne cessent de parler de pace…  j’entends que nous sommes à 5:30min/km…  en pleine montée…  oups…  c’est un peu vite pour moi ça en montée…  je fais ça sur le plat habituellement…  entre Brossard et St-Hubert…  mais là je me sens bien…  je décide de poursuivre à ce pace…  qui est confortable pour moi là maintenant…  et de toute façon je sais que la première montée dans la Trail, qui se trouve dans le secteur du Lac Gale, est disons assez intense et que je la marcherai une bonne partie…  je me reposerai à ce moment-là…  reposer est un bien grand mot, car je ne suis pas là pour me reposer…  j’ai décidé d’être là et de donner le meilleur de moi

Ma stratégie est simple…  donner tout ce que j’ai…  ne pas m’économiser…  je veux voir de quoi je suis capable…  mais je sais que je ne me suis pas reposée les jours précédents…  car je suis ici par pur plaisir…  j’ai tout de même 55km de route dans les jambes depuis lundi…  un petit samedi de repos et hop dans la Trail en ce dimanche midi…

Un superbe parcours…  dont en voici une très brève description…  c’est ainsi que dans la première partie c’est…  en haut du Lac Gale…  au bord du Lac Gale…  en haut du Lac Gale…  up…  down…  monte…  descend…  sur environ 16km…  ça vous donne une petite idée…  et ça sans passer deux fois au même endroit…  et pour la deuxième partie du parcours…  nous avons visité les sentiers de la Sintra…  un parcours des plus sinueux…  «switch back» dans notre langage…  tu vois les coureurs devant et ceux derrière…  mais impossible de savoir qui est devant et qui est derrière…  ils semblent proches, mais ne le sont pas…  difficile d’évaluer le km parcouru…  à la sortie de cette section, nous nous retrouvons dans le champ du Centre Équestre…  et au loin j’y vois l’arche de l’arrivée…  mon objectif…

Crédit Photo : Raymond Couture

C’est à moins d’un km de l’arrivée que je regarde ma montre…  il est 2h56…  et là je me suis dit :  «NO f***ing way que je rentre en haut de 3h»...  chorno final...  2h59...!!!...


Est-ce que j’aurais pu donner plus???...  bien oui, car je crois qu’on peut toujours donner plus…  surtout quand je ne connais pas le parcours…  je me garde toujours un peu d’énergie, car je ne sais pas ce que me réserve la suite…

Tout au long de la course j’y ai croisé des visages connus…  des amis coureurs...  le monde de la Trail c’est une grande famille…  et ce parcours nous faisait repasser au point de départ/arrivée au 16ekm environ..  y recevoir tout plein d’encouragements ça aide pour la suite du parcours…

Après la course on placote…  on se raconte notre expérience…  il y a des coureurs de toutes les distances…  en passant par le 25km, le 55, le 80 et même le 160km…  et tous s’entendent pour dire qu’il n’y avait rien de facile…  je portais une attention particulière aux coureurs du 55km et du 80km…  j’y entends que le parcours est exceptionnel…  et pas du tout facile…  voir même des plus exigeants…  intéressant pour le futur…;-)

Je ne vous cacherai pas que je commence à mijoter mon année 2015…  il y aura des choix difficiles à faire…  il y a tellement de beaux événements…  et de défis intéressants

Le Bromont Ultra c’est une Ultra organisation…  juste WoW…  les organisateurs, les bénévoles, les coureurs, le parcours, la vue incroyable par endroits, les couleurs de l’automne, la météo…  l’ensemble de l’œuvre…  c’est clair que le Bromont Ultra va devenir un incontournable dans le domaine de la Trail et surtout pour l’Ultra…  car ce n’est pas que la distance qu’il y a à parcourir…  il y a le défi du dénivelé…  comme j’étais contente de ma décision de ne pas faire un 2e ultra en 4 semaines…


Marly the PINK Run’Her :-)


La course pour moi c’est la VIE…  c’est MA vie… :-)

2 commentaires:

  1. Bravo pour toute ta saison ! Je t'ai découvert en tant que ambassadrice pour le 65km UTHC et c'est vraiment génial ce que tu as fais !
    Alors, des idées de projets pour 2015 ?
    Pour moi cela sera le skymarathon du Mont Albert fin juin au week-end UTMA, ensuite je ferai comme toi le XC de la vallée sur le 70km sur 3 jours (ton récit me donne trop envie) et j'espère terminer par le 55km de Bromont !!

    Bonne continuation
    http://blogdemademoiselle.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Marlène, tu as eu vraiment du fun, ça se sent. On a pris la bonne décision, le 55KM était vraiment très très dur à ce qu'on dit.

    RépondreSupprimer