mardi 16 août 2016

Quitte ou double

Quitte ou double?  Vous connaissez cette expression? Sinon voici comment on la décrit : «formule par laquelle on demande à un joueur s’il risque tous ses gains sur une autre épreuve pour les doubler ou s’il abandonne le jeu.» Donc, risquer le tout pour le tout.

C’est avec ça en tête que je me suis levée ce matin.


Ma décision de ne pas faire le marathon SSQ Lévis-Québec est prise depuis la fin de la semaine dernière. Et officielle depuis dimanche. Jour où j'ai tenté ma longue sortie sans succès.

Ça me va. Je dois respecter mon corps. Je le sais. Même si bien honnêtement une part de moi reste convaincue que je serais capable de le faire. Mais comme personne, ni moi, n'a de boule de crystal pour en connaître l'issu. Je vais m'abstenir. Encore. De courir. Ma course.

J'avais donc pris la décision de transférer mon dossard pour le départ du demi-marathon. Et là. Ce matin. Je ne savais plus.

Est-ce que je laisse tomber?  me concentre sur UTBdM? et reviens en force l'an prochain sur la route? Voilà ce qui me gruge un peu de mon énergie ces jours-ci.

Peur de regretter en le faisant. Et tout autant en ne prenant pas le départ...

Est-ce que je risque gros en prenant le départ du demi-marathon? Est-ce que j’ai le goût? Le goût de faire «juste» un demi? Sans rien enlever à la distance, loin de là. Mais il faut comprendre que si je fais le demi-marathon, je le fais en prix de consolation pour ma non-participation au marathon. Avec encore un peu de douleur. Pas certaine d’y trouver du plaisir sur 21km. Qui pourtant est pas mal ma distance préférée.


Décision


Je décide donc de m’abstenir de prendre le départ. Et miser le reste de ma saison sur l’UTBdM. Il me reste un peu plus de 5 semaines. J’ose espérer avoir encore de l’amélioration du côté de mon pied.


Décision difficile encore une fois. Mais je suis convaincue que c’est pour le mieux. Il ne me reste qu’à l’accepter. Car mon côté rationnel le sait que c’est ce qu’il y a de mieux à faire… il me reste à gérer le côté émotif.


Marly ;-)




1 commentaire:

  1. Haaaa. Marly, je croyais avoir une chance de te rencontrer à Québec.... A ottawa, c'est moi qui a du faire un DNS de moi, claquage au mollet qui ne guérissait pas.

    Dommage, peut-etre un jour on finira pas se croiser.
    je vais courir un peu pour toi (je devrais courir avec Daniel Lequin et probablement Josee). Bon chan pour l'ultra (un jour, je sais que je vais en essayer un moi aussi.) Peut-être que j'aurai la chance de pouvoir te suivre sur une course.

    PAt

    RépondreSupprimer