lundi 3 décembre 2012

Regarder derrière… pour avancer… pour mieux avancer…!!!...

December first…  plus d’un mois sans publier…  je dis sans publier, car j’ai écrit à qq reprises…  mais rien de concluant…  rien de « publiable »…. à mon sens à moi…  car ce n’était pas complet/clair/à point/à mon goût….  ou peut-être finalement p-ê pcq ce n’était tout simplement pas ça…  pas assez clair dans ma tête….  il y avait autre chose qui voulait sortir…  comme quand on cherche un mot, et qu’on là « sur le bout de la langue »…
Après une pause d’inspiration pour la rédaction de mon blogue…  voici donc venue ma pause annuelle de course…  depuis dimanche le 24 novembre…  qui est le J1  je suis en repos de course…  et on s’entend bien sûr le « de course »…  donc pas repos total d’entraînement, mais tout de même une diminution significative…  la reprise de la course était prévue pour samedi le 8 décembre…  bon au début je voulais faire 2 semaines, 14 jours…  ensuite 13 jours… et finalement ce sera 11 jours…  et déjà si je réussis, je serai bien heureuse…car là/maintenant/actuellement, bien je me dis que je pourrais bien reprendre la course mollo dès aujourd’hui (au jour #9)…  genre 5k par-ci/par-là…  mais en même temps serais-je capable de respecter ça….???...  juste 5k…  je serais bien capable de me dire : « pquoi pas un petit 1k de plus, pi un petit 2k de plus… etc… »…  vous voyez ce que je veux dire…  je crois que la course c’est comme le chocolat…  plus facile d’y résister que d’en manger juste 1 ou 2 petits morceaux…  je finis toujours par avoir le goût de plus…  Bravo Marly, tout un comparatif ton affaire…
Je le sais…  ce n’est pas mon 1er arrêt de course en « carrière »…  un arrêt de course risque d’amener frustration au cours de ces jours…  disons interminables…  car je ne cours pas que pour le sport en tant que tel…  ni seulement pour le training…  je cours également/souvent/surtout par besoin….  pour ce que la course m’apporte…  qqchose que je ne retrouve pas ailleurs…
Une chance que j’ai le spinning pour me défouler…  avec ma gang du Mansfield…  que je nomme affectueusement « Team Mansfield »…  le spin me permet de me pousser…  me défouler….  avec des amis…  et surtout au son de la musique…  qui a un grand rôle dans le cours…  pour ma part en tout cas…  je vibre au son de la musique…  je me laisse emporter par son rythme…  je me dépasse sans trop m’en rendre compte…
Mais la course c’est autre chose…  que probablement juste mes amis coureurs peuvent comprendre…  c’est assez/beaucoup difficile à expliquer…  on parle du « Runners High » ce n’est pas pour rien…  ça nous place dans un état de quasi-euphorie…  full endorphines…  je me retrouve avec moi-même, dans ma bulle…
Mais pquoi je fais une pause…  eeeeee….  tout simplement pour permettre à mon corps, mes muscles, mes articulations de coureuse de se reposer…  se réparer…  surtout que des bobos de course semblent vouloir se pointer le nez dernièrement…  il faut dire que je suis à 2525km de course depuis le 1er janvier…  course sur Route, Treadmill et TrailRunning confondu…  je commence à le ressentir…  mon corps est fatigué…
Samedi dernier au Mont-St-Hilaire je me suis arrêtée après seulement 9km, alors que je devais faire les 21k des 5 sommets…  les montées étaient très pénible…  lire souffrantes…  mes mollets, tendons d’Achille ché pas qui, chevilles, etc…  « name it »…  Marly devient sage…???...  peut-être…  je suis honnêtement assez fière de ne pas avoir poussée plus…  c’est beau ce dépasser dans la vie, mais parfois il faut également écouter les signes que notre corps nous envois…
La bonne nouvelle c’est que je n’ai pas une « écoeurantite aiguë » de course malgré tous ces km cette année…  parfois ma crainte c’est de me tanner de courir…  je ne sais pas comment je pourrais vivre sans la course…

2012…

Ce temps d’arrêt me permet de faire le bilan de ma saison 2012…  une saison assez exceptionnelle…  le point marquant est sans aucun doute, sans aucune hésitation, LE TransVallée…  ma réalisation/fierté 2012…


2012…  année exclusivement de course à pied…  un mix de Route et de Trail…  un seul mot résume « fierté »…  je ne vais pas élaborer énormément…  mes « followers » connaissent pas mal les détails…  j’ai fait un « post mortem » de chacune de mes courses sur ce blogue…  et pas mal de chroniques tout au cours de la saison…  l’événement majeur de mon année c’est LE TransVallée…  c’était mon défi cette année…  l’aventure de ma vie…  le plus gros défi à ce jour…  et là je me rends compte que nos défis évoluent en fonction de nous…  car en 2002 mon plus gros défi avait été de faire un premier triathlon alors que 10 mois avant je ne nageais pas, ni ne courais…  en 2008 j’ai fait un premier demi-marathon…  en 2010 un premier marathon…  toutes ces épreuves ont été à un moment dans ma vie mon plus gros défi sportif…
LE TransVallée…  MON TransVallée comme je l’appelle affectueusement…  c’était MON défi 2012…  un gros défi pour une TrailRunneuse débutante…  car il ne faut pas oublier que j’ai fait mes premiers pas en Trail à la fin de l’été 2011…  que de chemin parcourut…  comme quoi tout est possible…  tout est réalisable…  il suffit d’y croire…  et d’y mettre les efforts…
Je ne peux pas passer sous silence mon 4e marathon en 2012…  Ottawa à la fin de mai…  qui malgré le fait que ce 4e marathon a été mon plus pénible…  j’en retire tout de même une grande fierté…  la fierté de l’avoir complété  et ce malgré la blessure en cours de route…  j’y ai trouvé la force de poursuivre…

J’ai de plus fait qq courses de Trail…  sans oublier mon retour sur la Route cet automne…  en prenant le départ du demi-marathon de Magog à la fin octobre…
Une belle saison de courses…  mais surtout une belle saison de training…  car on passe beaucoup plus de temps en training…  qu’avec un dossard de course épinglé à notre chandail/camisole/short, selon où on le porte…
J’ai également découvert le TrailRunning hivernal…  à refaire cet hiver…  sans contredit…  « tanpi » pour mes skis de fond…  pour l’instant ils ne suscitent pas beaucoup d’intérêt de ma part…
Tout plein de nouveaux sentiers découverts et tellement encore à découvrir…
Et que dire de toutes les rencontres que j’ai faites…  que ce soit en course, en training ou dans des activités sociales reliées à la course…  Priceless :-)

2013…
Plus j’avance dans la rédaction de cette chronique…  plus mon inspiration semble vouloir me revenir…  parfois il ne faut pas forcer les choses…  simplement les laisser venir d’elles-mêmes…  je ne sais pas ce que ça va donner comme résultat…
Qui dit temps de pause…  dit préparer la prochaine année…  car si je me repose c’est pour partir du bon pied mon training pour mon/mes prochain/s objectif/s…  le « s » est en réflexion…  dans le sens où je ne sais pas, ne sait plus si j’aurai un ou des objectifs pour 2013…
Dans les derniers jours j’ai pris du temps pour regarder mon plan pour le marathon d’Ottawa…  je me fais bien rire avec mon mini-côté-de-fille-cartésienne….  moi l’artiste/rebelle faire un plan…  OK, je suis capable de faire mon plan marathon…  je suis juste à peu près totalement incapable de suivre un plan sérieux et rigide…  probablement parce que la course m’apporte beaucoup plus que le simple fait de réaliser un chrono ou faire un marathon….
Qui dit préparer un plan marathon…  dit objectif marathon…  car on ne peut pas préparer un plan si on ne connait pas l’objectif chrono…  ça prend un objectif chrono pour déterminer le pace/vitesse à suivre…  mais je me base sur quoi pour planifier mon objectif chrono au marathon d’Ottawa….  pourquoi ne pas regarder les standards pour Boston…  ce mythique marathon…  j’me suis tout de même qualifié 2 fois en 2010 pour le faire…  sans jamais le faire…  et sans aucune intention de le faire dans un avenir plus ou  moins rapproché…  mais je trouve que c’est un bon moyen de se mesurer…  de se motiver….  et la bonne nouvelle, c’est qu’en 2013 je change de catégorie d’âge…  alors même si les standards de qualif Boston ont augmenté dans les dernières années, et bien le fait de monter d’une catégorie fait en sorte que je dois réaliser minus 3h45…  ce qui est selon moi possible/réalisable…  mais j’ai toujours le rêve secret (pas si secret que ça) de faire un marathon en 3h30…  et selon les matins je me dis que ce sera en 2013…  ou p-ê pas…
Ben quoi…  3h30…  une fille peut toujours rêver…  c’est avec les rêves qu’on se dépasse…  mais un marathon, même si c’est magique…  ben ça ne se réalise pas par magie…  lire il faut s’y entraîner…  et si le chrono est ambitieux…  ce qui est le cas d’un 3h30 pour moi…  bien le travail à faire est exponentiel…
2013…  c’est drôle comme je suis tout d’un coup ambivalente face au calendrier que j’ai élaboré il y a qq semaines déjà…  je laisse ça mijoter un peu…  oui mais pas trop longtemps…  car je dois débuter les trainings…
December first…  first thing in the morning…  j’ai qq chose en tête…  mon post FB est simple et très vague…  « Se lever avec une question dans la tête…  une question à moi-même…  c’est bien moi ça… »…  Ma grande réflexion ce matin…  et si ____ en 2013….. »...  il manque quoi…???...  c’est comme une devinette…  à moi-même…  une question ouverte, à laquelle je cherche une réponse…
Je me questionne…  ce n’est pas clair mes objectifs 2013…  je les croyais pourtant clairs…  je réalise que ce n’est pas le cas…  c’est plutôt que ce n’est pas vraiment réaliste selon moi…  et surtout pour moi…  je dois me décider et couler mon objectif dans le béton comme on dit…  car je dois me préparer…  j’ai 2 objectifs présentement et en faisant mes calculs…  en regardant un peu le plan que je devrai suivre pour y arriver…  je vois bien que je n’y arriverai probablement pas sans casser des pots…
Présentement j’ai 2 objectifs pour 2013, faire un bon chrono au marathon d’Ottawa…  et faire mon premier Ultra en Trail…  c’est-à-dire faire le 50k Trail à la « Chute du Diable » en Mauricie le 1er septembre….
Je me pose bien des questions…???....  et ça vient en majeure partie du fait que de faire un 50k Trail 12 semaines seulement après le marathon d’Ottawa…  ce ne sera pas suffisant pour bien préparer un Trail de 50km…  j’ai tenté de préparer le marathon d’Ottawa et LE TransVallée cette année et je me suis plantée…  planté au marathon, car mon objectif de Trail a pris le dessus…  la distance à accumuler en Trail ce n’est pas comme de l’asphalte et vice-versa…  mes sorties en Trail ont été beaucoup plus nombreuse que mes sorties sur l’asphalte…  j’ai appris de cette expérience…  et je dois m’en servir…  j’ai découvert mes capacités et mes limites également…
Pour le marathon d’Ottawa, plusieurs options s’offrent à moi…  si je me décide à le faire…  car aujourd'hui je n'ai plus la certitude de prendre le départ...
(1)    Objectif chrono de 4h…  ça me permet de prendre ça assez mollo dans les trainings…  et d’avoir de l’énergie pour augmenter mes distances vers mon 50k Trail…  et faire moins de sacrifices en terme de Trail, spinning, muscu et autres activités que j’adore…  c’est ma solution facile si je décide de le faire…  mais je dois alors faire une croix sur qq courses de Trails intéressantes qui ont lieu au printemps…  je crois que c’est là aussi une partie de mon questionnement….  et faire un marathon pour faire un marathon, sans vraiment de dépassement de moi-même, je ne sais pas…
(2)    Objectif « in the middle » faire minus 3h45…  pousser un peu plus en training…  selon moi c’est réalisable en faisant mes trainings pour mon 50k…  mais encore là je devrai faire des choix et surtout sacrifier qq sorties de Trail pour faire de l’asphalte…
(3)    Tenter de réaliser mon rêve de marathonienne…   3h30...  ça veut dire pas mal/beaucoup de sacrifices…  des trainings difficiles…  beaucoup…  le risque d’échouer…  l’impossibilité de faire beaucoup de Trail au printemps (lire en faire très peu), car mon énergie sera dirigée vers le marathon…  ça me laissera seulement 12 semaines pour préparer réellement mon 50k…
LA grande question…  enfin, une question que je me pose…  et à laquelle je dois répondre afin d’avancer dans ma planification de 2013…  pourquoi je veux faire Ottawa….  elle est là LA question…  MA question…  OK je rêve de faire 3h30…  je ne me le cache pas, et je ne m’en suis jamais cachée….  je veux ben, mais cr** pour ça je dois vraiment me botter le cul et sortir de ma zone de confort…  et aussi faire des choix dans mes activités…  et ça, ça veut dire me briser le cœur…  couper dans mes cours de spinning cet hiver, couper dans les sorties de Trail, repousser le début de ma saison de vélo…  sans parler de tous les trainings difficiles que je devrai faire…???   suis-je prête à tout ça…???...  prête à tous les sacrifices que ça implique…???...
Pq je veux faire le marathon d’Ottawa…  la gang, l’ambiance, le plaisir…  ça fait aussi partie de « package deal »…  c’est certain que si je n’y vais pas, je vais passer à côté de qqchose…  mais je ne peux pas être partout et tout faire…  Ottawa je l’ai déjà fait 3x…  2010, 2011, 2012…  c’est comme une tradition…
Qu’est-ce qui me fait tant hésiter…???...
BANG…!!!!....  Et si….  Et si j’avais un seul objectif en 2013…  un gros et bien le réussir…
Plus je réfléchis/pense/analyse et c’est clair que je suis “Still in love with TrailRunning”…. ce n’est pas seulement un coup de foudre qui va passer mon affaire…  prendre du recul...  c’est ce que j’ai fait cet automne...  je me suis remise plus en mode coureuse sur route…  et moi qui croyais très sérieusement revenir sur la route pour 2013…  et mettre p-ê un peu de côté la Trail, à tout le moins en début de saison…  bien je me rends compte que mon cœur n’y ai pas….   il n’est pas sur la route…   il y est, mais juste un ti-peu…  il y est, mais pas totalement…  et j’ai bien peur qu’il n’y soit surtout pas suffisamment pour y mettre tous les efforts que je devrais y mettre pour fracasser mon record à Ottawa…  et pi ben tant qu’à faire Ottawa je veux faire qq chose de bien…  je n’ai pas le goût de juste le faire pour le faire…  alors c’est là que ma réflexion s’oriente….  et si je sautais mon tour en 2013…
Est-ce qu’une marathonienne doit faire un marathon minimum chaque année…???...  eeeeee….  je ne crois pas…  je ne perdrai pas mon statut de marathonienne si je passe mon tour une année…  et si vous me dites que je ne serai plus une marathonienne…  et bien je le redeviendrai un jour…
En 2013 je vais fêter 40ans et je veux vraiment vivre MA passion…  à MOI…  avoir du plaisir…  ME dépasser…  faire qqchose que je n’ai jamais fait…  dépasser MES limites…  réaliser ce que je croyais irréalisable il n’y a pas si longtemps…
Vous le savez, je l’ai déjà écrit souvent…  je suis une ambivalente de nature, je déteste faire des choix…  peur de passer à côté de qqchose…  faire des choix c’est toujours difficile pour moi…  ça me déchire…  je sais aussi que certains amis seront déçus…   d’autres ne comprendront pas mes choix, et d’autres vont m’appuyer, m’encourager, me supporter….  je dois avant tout me demander pour qui je fixe MES objectifs….
Je l’avais dit…  repos de course = bilan 2012 = questionnement  bilan de mes accomplissements…  bilan de mes apprentissages…  regarder devant tout en regardant derrière et utiliser l’expérience acquise…  regarder devant et faire ce qui me fait vibrer le plus…
Ne paniquez pas….  ma décision n’est pas prise…  encore….
À moi de voir quel rêve je veux réaliser en 2013…

Marly the PINK Run’Her :-)

1 commentaire:

  1. Salut Marlene,

    Je suis tombé sur toi par hasard dans google images. Ça fait bien 15 ans que je ne t'ai pas vue. Avec toutes ces douleurs aux articulations, va falloir que tu fasses comme Lyne Bessette et que tu te remettes au vélo. Salutations

    René

    minville.rene@stas.com

    RépondreSupprimer