mardi 20 août 2013

She’s back sur son blogue…


C’est aujourd’hui que je sors de mon silence…  après plusieurs mois sans écrire…  sauf mes nombreux commentaires sur FB…  me voici de retour sur mon blogue…  ça me manquait…  l’inspiration me revient…  le goût d’écrire est apparu dans la trail dimanche dernier…  il était caché dans la bouette entre 2 roches et 3 racines…

Beaucoup de choses se sont passées depuis ma dernière chronique en février dernier…  loin de moi l’idée de vous faire le long récit de tout ce que j’ai fait, pensée ou traversée…  

Je reprends là où je suis aujourd’hui…

Je suis à 11 jours de mon 1er UltraTrail  Le National50 de La Chute du Diable….  ça fait des mois que je m’y prépare…  et là j’y suis presque…


Je réalise que c’est comme là…  là…  après des mois d’attente et de préparation…  de up & down…  de bons et mauvais training…  comme avant chaque gros événement, je me dis : « Mais pourquoi tu fais ça? »  au moment où j'ai fait mon inscription je voulais relever un défi...  le défi de ma vie...  le défi de mes 40 ans…  je voulais qqchose de gros…  d’encore plus gros que l’an dernier…  qqchose que peu de personnes vont réaliser…  je voulais me dépasser…  me surpasser...  me prouver que je peux réaliser de grandes choses, seule...  par moi-même....  et surtout pour moi-même…  j’ai décidé de vivre l’aventure à fond…  de vivre mes émotions…  de profiter de chaque instant…  je sais pourquoi j’y vais…  mon plan de match est fait…  je n’ai qu’un seul objectif…  compléter le parcours avec le sourire…
 
Mais de voir le décompte de la chute du diable…  ça me fait aussi capoter….   c’est si près…  mais bien honnêtement je commence à avoir pas mal hâte…  hâte de le faire… de réaliser ce défi…  hâte de vivre mon 1er ultra…  mais aussi de passer à autre chose…  de courir juste pour courir…  sans restriction…  quand je veux où je veux…


Grâce à DailyMile je peux avoir une image de mes 26 dernières semaines de course en un seul coup d’œil…  j’ai présentement près 2000km de course dans les jambes depuis le 1er janvier…  j’ai diminué, voir presque pas fait du tout de vélo cet été, question de me concentrer sur la course et garder mon énergie pour mes longues sorties…  je n'ai pas fait autant de très « long run » que je voulais, mais j'ai fait beaucoup de km hebdomadaire...  j'ai confiance...  et je me dis que c'est seulement un jeu, qu'il y a des sorties de secours en chemin si jamais ça ne va pas du tout... mon objectif est de le compléter et avec le sourire...

Ça fait des mois que j’en parle…  que je me prépare…  que je m’entraîne…  que j’en rêve même…  des km j’en ai accumulé un et un autre…  parfois seul, parfois avec des amis…  parfois en Trail…  mais également en sentiers…  et sur la route…  des km c’est des km…  une coureuse, ben ça court « That’s it »…  peu importe où…

Je sais que je suis une fille d’endurance…  je ne suis pas tellement rapide…  genre pas rapide du tout…  mais je peux courir longtemps…   pas mal longtemps…  ma force est dans la gestion de mon énergie…  je dois partir doucement, progressivement, mais ne pas pousser en malade et faire en sorte de ne plus avoir d’énergie à la fin…  et je sais aussi que ça se passe dans la tête une course comme ça…  je vais passer pas mal d’heures seule avec moi-même…  par moment je devrai me parler…  il y a une bonne partie de mental…  ce n’est pas seulement que la force physique qui comptera…

Je suis dans la partie la plus difficile de mon training…  soit le « taping »…  c’est-à-dire diminuer considérablement le training…  me reposer…  mon training est complété…  je ne peux plus rien y changer…  il me reste à prendre ça plus (beaucoup plus) relaxe…  faire le plein d’énergie…  bien m’alimenter…  avoir de bonnes et longues nuits de sommeil…

Michel Lampron (au centre) l'organisateur de La Chute du Diable
Il y a un peu plus de 2 semaines je suis allé faire un training avec l’organisateur de la course et qq coureurs du coin, dans les merveilleux sentiers de St-Mathieu-du-Parc…  du single track tout simplement magnifique....  c'est pas mal up and down...  peu « bouetteu » malgré la pluie qu’il y avait eue...  mais je n’y ai fait qu’une 12aine de km...  chose certaine, pour avoir fait le 22km l'an dernier je sais que l’organisation est A1, que rien n’est laissé au hasard…  j’y serai traitée comme une princesse…  une princesse des bois…

Mais…  il y a toujours un mais…  j'ai pogné la chienne dimanche dernier lors de ma course de 21km au XC de la Vallée...  en cours de route je me disais que j'annulais mon 50km, tellement ça n'allait pas ce jour là...  mais aujourd'hui avec le recul, je suis toujours partante pour le 50km...  car je sais que les courses se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement...  j'espère juste faire les "cut off" (temps de passage à respecter) et surtout terminer avec le sourire...

Je suis LA fille qui va repousser ses limites et se dépasser…  et qui va vivre une montagne russe d’émotions…  je peux dire que j’ai vraiment hâte…  et vraiment peur en même temps…    il est maintenant clair que je vais y parvenir…  il n’y a pas d’autre option…  compléter la distance avec le sourire… :-)


Retour sur mon w/e au XC de la Vallée…

Le XC de la Vallée c’est à St-Raymond-de-Portneuf que ça se passe…  plus précisément à Vallée-Bras-du-Nord!!  Un endroit magnifique :-)  Ce n’est pas seulement une course…  mais un w/e de courses…  j’y allais avec trois objectifs en tête….  tous aussi important l’un que l’autre… Fun...  Fun...  Fun...

C’était ma 2e participation à ce w/e de courses…  j’en reviens tout juste, et je sais déjà que je veux y retourner…  c’est tout simplement un incontournable en TrailRunnning…

En résumé…  le XC de la Vallée…  c’est riche en émotions c’est un w/e mémorable… c’est un gros wow et merci à l’organisation et à tous ceux qui ont été les acteurs de ce w/e…

Vendredi soir le 10km de nuit…  en réalité c’est 11.5km…

Le parcours était un beau mix-up…  chemin de terre, champs, chemin de quad et de trekking…  un beau mélange…  une boucle de 3.2k à faire 3x…  ah oui…. et une montée infinie dès l’entrée dans la trail… 

Je prends le départ avec le dossard numéro 77  double-lucky-number…  et c’est bien vrai…  bon mon chrono est plus lent que l’an dernier…  et en le voyant je suis un peu beaucoup en ta**…  ce qui m’enlève une partie de mon sourire…  maudite compétition…  avec moi-même…  ça me fait toujours ch** de faire un chrono moins bon sur un parcours que j’ai déjà fait…  mais mon sourire revient assez rapidement quand on me dit que j’ai probablement/peut-être une médaille…  ah ouin…  eeeee….  une médaille avec un tel chorno…  et bien oui je suis revenu avec la médaille de bronze chez les femmes 40+…  comme quoi vieillir a du positif…

Le samedi j’étais bénévole au 3e ravito sur le 35km…  pour avoir fait la course l’an dernier, je voulais absolument être à ce ravito car c’est le plus important…  c’est celui du « cut off »…  celui avant le dernier 10km qui n’est pas facile du tout…  là où les coureurs « pensent » parfois à abandonner et prendre la navette pour le retour…  c’est là qu’on peut faire une différence en tant que bénévole…

21km dominical

C'était incroyablement beau... mais pas facile du tout...!!!...  un super parcours…  des points de vue à couper le souffle sur les crêtes…    technique…  racines, roches et boue au menu de ce brunch dominical…  au départ on suit un ruisseau et ensuite on grimpe à côté d’une chute, c’est tout simplement magnifique…    et que dire de la vue sur la crête quand nous arrivons à la yourte autour du 5e km…

Mais…  ost** de cr** de ta**…  ceci n’est qu’un résumé de tout ce que j’ai dit lorsque je me suis plantée solide autour du 18ekm dans la descente infernale de la fin….  bon aujourd’hui je peux dire « plus de peur que de mal »…  mais dimanche ça ne ressemblait pas à ça du tout…  j’ai vraiment eu peur de « scrapper » le reste de ma saison…  et surtout mon objectif du National50…

L’an passé avant de partir pour le TransVallée j’écrivais sur mon blogue (et je me cite) : 

LA vie est une aventure…  donc, MA vie est une aventure…  selon la définition du dictionnaire « aventure » signifie « événement imprévu, extraordinaire, surprenant »…  on y ajoute « entreprise hasardeuse, risquée »…  alors vous en conviendrez que j’ai raison ;)

Voir de nouveaux paysages…  vivre de nouvelles aventures…  aller au-delà de ce que je croyais capable…  me dépasser….  me surpasser…  sortir de ma zone de confort…  voilà ce qui me « drive »…

C’est toujours aussi vrai…!!!...

En espérant vous raconter une belle histoire à mon retour du National50 de la Chute du Diable…

Marly the PINK run’her :)

1 commentaire:

  1. Ah le magique "40"... Pour toi un ultra en trail, pour moi un marathon! Surtout Marly, garde ton sourire et je te souhaite un 50km à ta mesure!

    RépondreSupprimer